QueerFood pour Loreleï

Image: 

L'association d'autodéfense féministe Loreleï fête ses deux ans.( Danse de la joie )Et comme l'an dernier, c'était vraiment trop bien, c'est une bonne occasion pour refaire une QueerFood!Le 9 mars, venez à La Nouvelle Rôtisserie pour une bouffe vegan, et un super moment ensemble. Vous pourrez aussi découvrir les nouveaux badges trop beaux de Loreleï.Le menu qui déchiiiiiire:

  •     Soupe réconfort de fin d'hiver et ses amandes
  •     Nouilles de riz sautées aux légumes
  •     LE Gâteaux au chocolat officiel des licornes

C'est où?La Nouvelle Rôtisserie4 rue Jean et Marie Moinon, Paris 10e> BUS 46 et 75 – Hôpital Saint Louis> Métro : Colonel Fabien, Belleville, Goncourt.C'est quand?Le vendredi 9 mars, à partir de 19h. (il y aura deux services: 19h30 et 21h)Repas à prix libre*Si vous avez envie, vous pouvez aussi rejoindre l'équipe qui organise cette QueerFood pour le 9 mars, faire les courses, cuisiner, servir, ou juste nous encourager et discuter... comme vous voulez!C'est quoi l'association Loreleï?

Loreleï propose des stages de base de deux jours et des ateliers d'approfondissement de trois heures en autodéfense feministe, selon la méthode Garance. Elle a la particularité d’associer défense mentale, verbale et physique.Différentes non-mixités sont proposées aux femmes (trans et cis), aux meufs (trans et cis), aux jeunes filles (trans et cis), aux lesbiennes (trans et cis), aux gouines (trans et cis), aux bisexuelles (trans et cis), aux trans (FtM, MtF, FtU, MtU, FtX, MtX et autres autodéfinitions) et aux gays folles (trans et cis, s'auto-déterminant M et/ou socialement identifiées M, et qui ne correspondent pas aux codes attendus de la masculinité).

* les fonds récoltés serviront à la caisse de solidarité. Tant que la caisse solidarité le permet, l'association Loreleï propose deux places solidarité par stage. Les personnes qui bénéficient des places solidarité payent 20 euros (au lieu des tarifs à 50 et à 90) et Loreleï complète avec 30 euros de la caisse solidarité afin que les formatrices soient payées pour leur travail. Si besoin, une petite partie de l'argent récolé par la QueerFood pourrait servir aux frais de l'association (banque, assurance par exemple).